Femen in black

Publié le par BadAssFootball

femen-euro.jpg

Vous en avez peut-être entendu parler, ou alors juste vu des images de ces blondes aux seins nus dans des situations bizarres.

 

Elles profitent de l'Euro pour multiplier leurs actions car leur pays, l'Ukraine, est au coeur des médias internationaux pendant 1 mois. Elles, ce sont les terribles "FEMEN". 

 

Ce mouvement féministe a été créé en 2009 à l'initiative d'une certaine Ania Goustol. L'Ukraine fait partie de ces pays qui interprètent la démocratie à leur sauce. Les droits des femmes y sont peu reconnus et surtout, la prostitution est un véritable fléau. Ce sont les deux principaux terrains de bataille des Femen, avec le respect de l'Etat de Droit, notion semble-t-il bien floue en Ukraine.

Le pouvoir actuel pro-russe ferme les yeux (au mieux) sur les réseaux de prostitution et semble même encourager le tourisme sexuel dans le pays. Avec les problèmes de sécurité et de VIH que cela comporte.

 

Pour se faire entendre, les FEMEN font donc des actions spectaculaires, toujours les seins nus.

 

Pour l'anecdote, l'idée des seins nus qui caractérise à présent les actions de ce groupe est venue par hasard.

Lors d'une des nombreuses manifestations féministe auxquelles participe Ania, à Kiev, une bretelle de son haut tombe accidentellement de son épaule (comme Janet jackson c'est ça). Les journalistes qui couvraient mollement la manifestation se précipitent alors sur le cliché qui fait le tour de la presse.

D'où ce constat fait par Ania: "pour sensibiliser les hommes à leur cause il vaut mieux montrer nos boobs". Cool.

 

Снимок экрана 2012-06-01 в 10.43.44

 

D'où ces jolis clichés. Mais aussi des polémiques, lancées par d'autres groupes féministes qui accusent les Femen de nuire à la cause des femmes en se montrant a moitié nues.

Quoi qu'il en soit, ces images plutôt agréables ne doivent pas faire oublier les réalités des revendications défendues par les Femen. 

Et leur courage. Elles sont constamment arrêtées, interrogées, mises en prison, surveillées, sur écoutes, mais ne faiblissent pas et n'hésitent pas à s'attaquer aux vrais méchants qui font peur (Poutine, l'ambassadeur d'Iran, Berlusconi, ont été visés par leurs actions lors de visites a Kiev).

 

Leur mouvement est maintenant célèbre dans le monde entier, et cet Euro, dont elles ne voulaient pas en Ukraine leur a au moins permis de diffuser leur cause dans plusieurs pays. 

 

Vendredi, 3 militantes ont été enlevées à Donetsk lors d'une manifestation en marge du match Ukraine France, dont l'une des fondatrices et militantes les plus actives Sasha Chevchenko (comme Andryi, oui, mais en femme).

En tant que français sentons nous un minimum concernés par le sort de ces 3 femmes réduites au silence pour un match de l'Equipe de France.

Entre un pouvoir corrompu qui voit d'un mauvais oeil les actions de ces militantes, et qui multiplie les pressions pour les empêcher d'agir et des réseaux de prostitution extrêmement puissants qui commencent à en avoir marre de ne pas pouvoir faire leur boulot tranquilles, Femen ne manque pas d'ennemis.

 

Les 3 militantes ont été finalement retrouvées saines et sauves mais après avoir subi de sévères violences de la part du SBU (le KGB Ukrainien, pas des rigolos). 

Des intimidations qui ne feront pas, on l'espère reculer la force de ce mouvement et le courage de ces femmes.

 

 

femen-sasha.jpg

 

Leur site officiel, en Russe, que Google traduit gentiment mais assez mal:

 

http://femen.livejournal.com/

 

Un article de Courrier International :

 

http://www.courrierinternational.com/article/2010/11/04/l-ukraine-n-est-pas-un-bordel

 

Une série d'articles avec des vidéos et tout et tout : 

 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/ukraine-les-amazones-de-kiev_1019987.html

 

http://www.rtl.fr/actualites/sport/football/article/video-euro-2012-les-feministes-de-femen-seins-nus-disent-fuck-euro-2012-7749241331

 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/ukraine-trois-activistes-de-femen-enlevees_1127505.html

 

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/06/10/009-feministes-ukraine-euro-2012.shtml

 



Commenter cet article