Que retenir de cette première journée? (Part Two)

Publié le par BadAssFootball

Comment avoir un semblant de discussion avec ses collègues si on a loupé la première journée de l'Euro? Bad Ass Football prend soin de votre "street réputation" et vous offre un condensé de la journée d'hier.

 

Avant de parler de la Russie, évoquons la cérémonie d'ouverture.


Nous en avions déjà parlé ici et déploré l'absence criante de Shakira. Eh bien même sans remake Polonais de Waka-Waka (Wzszka-Wzszka?) cette cérémonie fut très sympatique. Des centaines de meufs en jupes soit blanches soit colorées pour former des tableaux plutôt jolis, puis un ballon, puis l'espèce de fleur qui est le symbolegégé de cet euro, un pro de fùtsal qui joue du Chopin, avec un DJ sosie de Gégé du Morning Live (mais si, pas Yohann, l'autre!) qui mixe derrière lui, tout cela aurait pu être catastrophique mais non. Réussi donc. Même quand le pianiste se lève de son tabouret pour faire quelques jongles et se manque ça passe, c'est sympa.


ceremonie.jpg

ceremonie-2.jpg

 

 

 

Bon Russie-Rep.Tchèque. Que retenir?

 

Pas très alléchante cette équipe Tchèque. Elle est loin l'époque de 2004 des Nedved, Köller, Galasek, Rozenhal, Baros (ah il était là hier?)...

Leur milieu est joueur (Plasil, Rosicky) mais trop limité physiquement pour revenir défendre comme il faudrait le faire face à une équipe russe très vive qui remonte super vite le ballon. Du coup les 4 défenseurs tchèques se sont retrouvés débordés à chaque perte de balle de leurs milieux. Ajoutons à cela que leur numéro 5 (Hubnik) était complètement à la ramasse et ne s'alignait jamais pour le hors-jeu, et que leur latéral gauche (Kadlec) revenait défendre en trottinant. Résultat: 4 buts en mode easy du 9-2 pour les russes qui n'ont même pas eu à forcer leur talent. A l'image du dernier but de Pavliuchenko qui entre avec le ballon dans la surface adverse, le conserve au milieu de 3 défenseurs et a le temps de se le déclaler et d'aligner Petr Cech d'une superbe frappe tendue. 

A retenir: Baros est à présent aussi bidon sur le terrain que ce qu'il est antipathique, le côté gauche de la défense tchèque est une passoire royale, l'un de leurs milieu ressemble vite fait à Moundir (de Koh-Lanta, oui!), Plasil fait ce qu'il peut, il reste bon dans la conservation du ballon et a donné une superbe passe décisive mais est trop faible en récupération, Rosicky a plus ou moins tout raté, et Petr Cech n'a pas été décisif. Leur latéral droit au nom improbablement Ethyopien, Gébré Sélassié a lui, relativement bien émergé du naufrage, réussissant même une superbe reprise presque cadrée, comme leur buteur du soir, Pilar qui a fait preuve d'une certaine adresse devant le but pour l'un de ses seuls ballons intéressants.

moundi-Jiracek.jpg

Le Moundir Tchèque est lui aussi une vraie star


Côté Russe, Arshavin a toujours autant d'énergie qu'en 2008, le temps n'a visiblement pas d'effet sur ce mec et c'est lui le meneur, le distributeurs de caviar russe, la défense est solide, leur gardien Malafeev très serin, Kerzakhov est un gros mangeur (7 tirs dans les tribunes) même s'il a su exploiter le mauvais placement des défenseurs, Dzagoev réussit tout le temps a être bien placé et son petit piqué devant Cech était trop cool, et Pavliuchenko devrait jouer plus souvent si c'est pour nous offrir de belles lourdasses comme ça.

 

le-milieu-de-terrain-russe-alan-dzagoev-jubile-apres-avoir.jpeg

 

La Russie facile donc, mais attention car l'adversaire était très faible. Le prochain match contre une Pologne frustrée de son nul 1-1 contre la Grèce sera sans doute plus difficile. 

 

Et voila, vous pouvez à présent soutenir sans ciller que vous avez regardé les matchs d'hier (et même la cérémonie!), et tenir sans problème une conversation endiablée sur l'Euro!

 

A bientôt!

Publié dans La Gazzetta del'Euro

Commenter cet article