Que retenir du week end foot? Samedi sport 2/2

Publié le par BadAssFootball

Samedi soir, j'avais bien sûr fait le choix d'un alléchant Allemagne Portugal au détriment d'une soirée qu'on m'avait proposé. Je l'ai regretté d'un point de vue vie sociale et même au niveau du spectacle. Mais le côté tactique valait le coup. Ce qui est insuffisant pour justifier qu'on a manqué une soirée. 

 

Video-but-Gomez-Allemagne-Portugal-Euro-2012.jpeg

 

Le Portugal avait décidé d'attendre et de jouer en contre. Leus trois milieux on la capacité d'être assez polyvalents, donc quand ils décident de défendre, ils défendent vraiment. Et le font bien. La consigne est de laisser le ballon aux allemands en essayant de jouer vite vers l'avant. Enfin, en portugais ça se traduit par "ouvrir vers Ronaldo qui va vite, ou alors Nani qui va vite mais un peu moins".

Ronaldo a donc quelques ballons à négocier mais Boateng en face de lui est assez solide, bien que beaucoup plus lent. Le joueur du Real joue juste et pas trop perso (bons centres en retait), sauf quand il le faut avec deux grosses frappasses sorties de nulle part.

Vu leur défense de costaud, on se dit que si Pepe ne craque pas un tibia adverse, les allemands auront du mal à marquer. D'ailleurs c'est Pepe qui a la meilleure occasion de la mi-temps avec une superbe frappe enroulée pleine de sang froid qui aterrit sur la barre.

 

 Retour de mi-temps, et si Ronaldo a changé de coiffure, rien ne change sur le terrain.

 

Les allemands ne sont pas vraiment inspirés devant mais font finalement le boulot grâce à un excellent Mario Gomez  qui envoie une tête pas évidente hors de portée de Rui Patricio (ça faisait longtemps qu'un joueur portugais n'avait pas eu un nom aussi sympa c'est dommage). Müller et Podolski n'ont franchement pas été bons et Özil pas top non plus. Le meilleur joueur tout au long du match a été Hummels, en défense centrale. Pas très fun.

 

En plus comme on est sur TF1, on doit écouter Christian Jeanpierre reparler du tir au but qu'a tiré Neuer en finale de Champion's. Visiblement il n'a toujours pas compris, ça le perturbe toujours le pauvre.

Mais, la véritable surprise de la soirée fût la prestation d'Arsène Wenger, qui nous a impressionné de radotage toute la soirée. Entre confirmation de trucs qu'on vient de voir ("Ce gardien là il est bon au pied" lorsqu'il vient de faire un bon dégagement), et vieilles histoires de son club d'Arsenal, Arsène était en forme.

 

Et on a eu de la peine lors de ce dialogue qu'il a lui même initié:

"En 2010, lorsqu'il est parti du Werder, Özil a hésité entre Le Real et Arsenal..." nous confia Arsène après une bonne action du joueur. Puis silence... il réalise...

CJP, qui, comme tout le monde apprend l'info, lui demande plein d'attente "Et alors???"

"Et bien il a choisi le Real..."

"Ah..."

Silence géné, puis retour au match.

 

Retenons aussi le spam météo avec un présentateur chauve assez inattendu en pleine action portugaise que vous pouvez voir ou revoir  ici

 

On peut donc remercier TF1 d'avoir essayé de nous distraire face à un match, somme toute assez décevant.

 

Pour les allemands, la victoire est au bout certes, mais elle n'a pas rassuré au niveau du jeu.

Peut être trop de pression sur cette jeune équipe qu'on considère comme favorite (ben oui, en 2010 personne n'attendait rien d'eux) ?

Manque-t-il un leader à la Oliver Kahn de l'époque?

 

Oliver-KAHN.jpg

 

Bon ceci dit, ça fait 3 points dans le groupe de la mort, et vu le résultat de 18h des Pays-Bas c'est une très très bonne opération.

Nos amis portugais, quand à eux, peuvent vraiment avoir des regrets car ils ont été bien meilleurs lorsqu'ils ont décidé d'attaquer en fin de match.

 

Mouillons nous pour des petits pronostics:

 

Je les vois bien se reprendre contre le Danemark car ils seront obligés d'attaquer et de gagner. Et le Danemark est trop faible offensivement pour les inquièter.

Quand à l'Allemagne, je pense qu'il seront bousculés face à des hollandais que je vois s'imposer. Ces mecs là ont trop d'orgueil pour rater leur deuxième match et les allemands doivent être en plein doute.

 

Ca n'engage que moi. Et encore même pas parceque je ne vais pas parier.

 

 

 

 

 

Publié dans La Gazzetta del'Euro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article